Le bobard et la caisse enregistreuse

Publié le par Edouard Dalabure

 

 

Le bruit des pièces de monnaie (de singe) qui tombent dans l'assiette des mal nourris s'efface peu à peu devant les gros maux dont l'apparence est modifiée chaque jour afin de faire croire à l'évolution d'une société sans domicile fixe. Les mécomptes font les bons amis des jours meilleurs qu'on nous promet pour après-demain. On finirait par croire ceux dont la vocation consiste à affirmer aux naïfs les vérités des menteurs...

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article