Une question

Publié le par Mehdi Kensétu

Les journaux, en général, aiment plutôt les réponses. Pour eux, les questions - posées par d'autres - sont des obstacles à franchir, donc à ignorer. Le bourrage de crânes (fatigués) n'est pas loin. Affirmer qu'on a raison sans en apporter la moindre preuve, c'est après tout une méthode de travail qui fait l'économie des efforts qu'il conviendrait normalement de consentir. La vérité, on le sait, n'existe que pour ceux qui la cherchent sans jamais la trouver...

 

En résumé, faut-il croire spontanément ce qu'on nous dit sur un ton qui n'appelle aucun commentaire ni, à plus forte raison, une contestation ?

 

Ne cherchons pas trop loin le motif de l'interrogation. Il suffit de lire... certains quotidiens et hebdomadaires qui prétendent commenter l'actualité. Quand ils ne nous orientent pas simplement vers des détecteurs de "fake news" !

Publié dans Déraison

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article