Messages à déchiffrer à l'intention des coupeurs de cheveux en huit

Publié le par L. Menuit

Celui qui croit que l'oisiveté est mère de tous les supplices est condamné à travailler sans réfléchir sur les conséquences de l'évolution législative dont on connaîtra prochainement les effets (slogan du syndicat des malchanceux en zone gauloise).

 

A l'eau papa, maman coule !

 

Pieds nickelés, mains agiles...

 

Le député à qui on a volé son siège est assis sur le vide.

 

Monnaie qui sonne, privilège des pauvres.

 

Multinationale en faillite pour chômeurs sans les illusions des licenciés.

 

Le coût de la vie est à la hauteur des besoins des rapaces.

 

Appât du gain, goût du sang, estime de l'entre-soi.

 

Ribouldingue, Filochard et Pinochet : le coup d'état permanent.

 

Les Hauts de Hurlevent sont inhabités pendant les vacances.

 

Analphabètes : pas méchants, mais tueurs de mots.

 

La pensée du facteur n'est pas celle des lettres qu'il distribue.

Publié dans Déraison

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article