Le roi sans l'arène

Publié le par A. Bandon

Son public l'a abandonné. Peut-être à cause de ses mensonges, peut-être à cause de son insouciance, voire de son indifférence à l'égard de ce qui compte pour chaque individu peuplant le monde ordinaire. Toujours est-il que le grand comédien court vers la fosse aux défroqués. Aucune église ne l'a condamné. Mais ses fidèles le croient désormais incapable de fidélité. Son avenir se trouve dans un coffre (virtuel) à souvenirs dont les plus gais sentent aujourd'hui le parfum amer de la tristesse des espérances massacrées.

Publié dans Polémique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article